Nous étions au DEFI TARNAIS

10 octobre 2018 - 21:35

Le défi Tarnais : nous en avions souvent rêvé, il avait aussi parfois nourri nos cauchemars mais nous l’avions surtout préparé avez assiduité depuis la fin août. Nous étions donc affutés en ce petit matin frais du dimanche 30 septembre 2018 à CASTRES. Il faisait frais mais la journée s’annonçait belle avec juste ce qu’il fallait de nuages pour éviter les insolations. La nuit avait été courte pour certains et le petit déjeuner plutôt frugal, voire froid pour les plus négligents. Mais qu’importe, nous aspirions tous à la gloire et nous étions convaincus qu’elle nous ouvrirait les bras …même si parking assez sinistre du LECLERC où avait lieu le départ n’avait rien des Champs Elysées.


Nous étions donc 9 au départ : Josiane, Jacqueline, Sophie, Sylvie, Marie France, Bernard, Dominique, Pierre, Marc, Edith assurant la logistique et l’assistance en voiture. Les plus braves s’étaient inscrits aux 42 Km et les moins audacieux ou les plus modestes aux 27 km. Chacun avait en quelque sorte choisi son défi.


Après un échauffement très dynamique et musical, la descente vers la voie verte, qui portait le beau nom de « Chemin des droits de l’homme », se faisait pratiquement dans la nuit. Les 350 participants, pour l’essentiel des marcheurs nordiques, formaient une colonne dense, rythmée par le bruit des bâtons sur l’asphalte. Avec le jour ce bloc compact se disloquait rapidement et chacun prenait son allure de croisière : Sophie, Sylvie et Bernard ajustaient le 6 km/h et le reste du groupe adoptait prudemment un 5,7 km/h. Ces rythmes de progression étaient grandement facilité par le profil de la voie verte : large, bien entretenue et pratiquement sans dénivelé.


Le premier ravitaillement avait lieu à LAUTREC. Les organisateurs nous y attendaient en dansant et chantant. Une soupe chaude à l’ail nous faisait oublier les 12 premiers kilomètres du défi et c’était reparti pour LOMBERS.
Sophie, Sylvie et Bernard atteignaient cette localité un petit quart d’heure avant midi et continuaient vers ALBI. Le reste du groupe y arrivait une demi-heure après et savourait son succès autour d’un demi avant de rejoindre ALBI en voiture.


Nous nous retrouvions au complet à ALBI vers 15h autour du brunch tarnais préparé par les organisateurs. Nous avions alors droit à une solide assiette de charcuterie et quelques gâteaux…mais pas d’alcool. C’était aussi l’heure du bilan : Sophie, Sylvie et Bernard avaient mis environ 7 heures pour couvrir les 42 kilomètres soit une moyenne de 6 km/h ; Les autres participants avaient maintenu leur vitesse du départ de 6,7 km/h sur les 27 kilomètres de leur parcours. Nous avions tous rempli notre contrat et nous étions tous ravis.


En résumé, un excellent dimanche qu’i faudra renouveler quand l’occasion se présentera et un bravo à tous.

 

Dossard 216

 

                                                                                   

PS : Il serait injuste de ne pas saluer et remercier le club organisateur : Marche Nordique ALBI. Ses membres ont accueilli avec beaucoup de chaleur et d’attention tous les participants et l’épreuve s’est déroulé dans des conditions excellentes. Avec ses 350 adhérents, ce club est un des plus importants clubs de marche nordique de la région (voire de France ?). Si vous avez un moment, baladez-vous sur son site : il est très bien foutu et très instructif pour ceux qui aiment la marche nordique

Commentaires