Marche nordique: ça chauffe...

19 novembre 2018 - 14:59

Il fait un temps un peu gris et frais mais les prémices d’une belle journée sont là. Les manœuvres anglo franco américaines Falcon Amarante nous éloignent un peu de notre parcours habituel. Nos amis les chasseurs ont-ils pris la même décision ? Nous ne le savons pas mais le fait est que nous n’entendrons aucun tir de la matinée. Certains mauvais esprits avanceront aussi l’hypothèse d’une célébration du vin nouveau pour expliquer cette absence.


Le premier tour est fait en commun à notre allure habituelle de 5,8 km/h. Le second tour voit le réveil des grosses cylindrées : Dominique, Pierre et, avec un temps de retard à l’allumage, Sophie. Les foulées s’allongent, la cadence de marche s’accélère et ils disparaissent rapidement de notre vue. Ils bouclent le tour à 6,6 km/h de moyenne.


Au final, les 16 kilomètres du parcours sont parcourus à 6,2 km/h de moyenne pour les plus rapides et à 5,8 km/h pour les autres. Cette vitesse différenciée, que nous expérimentions pour la première fois, nous donne entière satisfaction et nous l’adoptons pour les prochaines sorties.

Commentaires